Economie

13,341 milliards de FCFA pour améliorer les unités de production agricole au Congo

723views

Le gouvernement congolais, en partenariat avec le Fonds international pour le développement agricole (Fida), a procédé au lancement du Projet agriculture, jeunes et entrepreneuriat (Paje). D’un coût global de 13,341 milliards de FCFA, ce projet vise à renforcer les capacités des jeunes à créer et développer des unités de production dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de l’aquaculture.

Lancé le 26 juin à Brazzaville, ce projet dont le financement est apporté par le Fida, cible 25.424 ménages, soit environ 127.200 personnes, dont 60% de jeunes âgés de 18 à 35 ans, 50% de femmes, 2% de personnes handicapées et 2% d’autochtones.  Pendant six ans, il interviendra dans les départements du Pool, de la Bouenza, du Niari, du Kouilou, de la Lékoumou et des Plateaux.

« Les jeunes agriculteurs sont l’épine dorsale de l’avenir agricole de notre pays. Leur énergie, leur créativité et leur engagement envers l’agriculture sont des atouts inestimables. Ils sont porteurs de nouvelles idées, de technologies innovantes et de pratiques durables qui peuvent transformer notre secteur agricole et simuler la croissance économique », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Paul Valentin Ngobo au cours de l’atelier de lancement de ce projet.

D’après le ministre Ngobo, ce projet est mis en œuvre pour permettre aux jeunes agriculteurs de réaliser pleinement leur potentiel, d’autant plus qu’il est nécessaire de leur fournir les connaissances et les expériences, car la formation constitue un pilier essentiel de la réussite de ces jeunes agriculteurs.

Quant à lui, le directeur pays et représentant du Fida pour les deux Congo, Valantine Achancho, a souligné que « dans ce contexte, le gouvernement du Congo et le Fida fondent leurs espoirs sur le Paje afin d’assurer l’engagement des jeunes, à travers une approche innovante centrée sur la promotion de l’entrepreneuriat, pour promouvoir l’inclusion socioprofessionnelle des jeunes et des groupes vulnérables dans des activités rentables, créatrices de revenus et d’emplois décents et durables dans les chaînes de valeur agroalimentaires ».

Notons que ce projet s’inscrit dans le cadre de l’accord de prêt signé entre le Congo et le Fida le 29 octobre 2022. Le Paje est mis en œuvre après l’échec du Projet de développement de la pêche et aquaculture continentale (PD-PAC), qui n’a pas connu de succès.

Le Congo importe 70% de ses besoins alimentaires

En dépit de son potentiel, le secteur agricole congolais représente actuellement moins de 10% du Produit intérieur brut (PIB) national, alors que 70% de la population en dépend. C’est ce qui fait que le pays importe plus de 70% de ses besoins alimentaires. Le Congo ne cultive que 2% des 10 millions d’hectares de terres arables dont il dispose. Une sous-exploitation qui représente à la fois un défi et une véritable opportunité, dans un contexte où plus de 40% des jeunes de moins de 25 ans sont sans emplois.

Par GMB

Leave a Response