La présidente de la coopérative Agrofield Business Congo.
Entrepreneuriat

Nanette Edith Diba déplore le manque de politique de financement des PME au Congo

220views

Le manque de politique  de financement efficace des Petites et moyennes entreprises (PME) en République du Congo freine l’industrialisation de l’unité de production de la coopérative Agrofield Business Congo, a déploré la présidente de cette entreprise, Nanette Edith Diba au cours d’une interview accordée à Tribune Eco.

Dans le même contexte, Nanette Edith Diba a dénoncé également le manque de la main d’œuvre qualifiante, les coupures intempestives d’électricité déstabilisant la cadence des productions, la rareté des emballages et les difficultés sur la distribution des produits dans certaines boutiques et supermarchés de la place.

Nous produisons de façon artisanale et pour répondre à la demande nationale, nous devons être équipés de machines semi-industrielles afin d’augmenter notre rendement et la capacité de notre production. L’une des difficultés majeures est aussi l’obtention du financement afin de moderniser notre unité de production », a -t-elle déclaré.

Pour permettre aux responsables des entreprises de faire face à ces difficultés, Nanette Edith Diba a suggéré l’accompagnement financier des entreprises et coopératives, la mise en place d’une stratégie permettant la distribution des produits des PME dans les supermarchés du Congo et la mise en place des stratégies efficaces pour inciter les Congolais à consommer les produits locaux.

Des projets ‘’ambitieux’’ pour valoriser les fruits du terroir

Dans le but de valoriser les fruits, les légumes et les épices du terroir, la présidente de la coopérative Agrofield Business Congo a exprimé la volonté de sa coopération d’installer une unité de production semi-industrielle de chips de coco, de banane, d’ananas et de safou ; d’augmenter la production du produit chips ‘’Kitoko’’ ; de valoriser les déchets pour fabriquer le charbon écologique à travers le projet ‘’Agro Eco’’ ; et de conserver les fruits et légumes afin de réduire les pertes post récoltes en République du Congo grâce  à son projet ‘’Agro Solar Box’’.

« Nous voulons mettre en valeur les produits du terroir. Sur ce, nous allons nous battre pour produire davantage pour faire de sorte que nos produits soient présents dans les différentes boutiques et supermarchés du Congo, afin de permettre à nos compatriotes de consommer les produits made in Congo », a indiqué Nanette Edith Diba, soulignant la nécessité de la mise en valeur du ‘’consommons congolais’’, en vue de booster l’économie nationale et créer des emplois.

L’entrepreneuriat, une démarche pour créer une dynamique économique nouvelle

Parlant de l’entrepreneuriat juvénile en République du Congo, elle a signifié que cette démarche professionnelle est en plein essor. « L’entrepreneuriat juvénile a le potentiel nécessaire pour créer une nouvelle dynamique économique et l’emploi au Congo. C’est très important pour l’économie du pays car il permet de réduire le chômage. Les jeunes doivent davantage entreprendre afin d’œuvrer pour le développement du Congo », a-t-elle poursuivi.

A en croire la présidente de cette coopérative, l’entrepreneuriat est un impératif pour l’autonomisation de jeunes femmes. « Beaucoup de jeunes femmes entreprennent maintenant au Congo. Elles sont plus présentes dans le secteur informel, raison pour laquelle il serait nécessaire de les former, les encourager et les accompagner. Outre cela, la sensibilisation doit se faire en permanence pour pérenniser leurs activités », a-t-elle souhaité.

Agrofield Business Congo est une coopérative de transformation agroalimentaire basée en République du Congo. Elle œuvre dans la transformation des fruits, des légumes et des épices du terroir. La coopérative transforme, conditionne et commercialise plusieurs produits, parmi lesquels les boissons thérapeutiques, le gingembre en jus de gingembre à la menthe, le bissap en jus de bissap à l’ananas et la noix de coco en chips de noix de coco.

Par GMB

Leave a Response