Banque & assurance

116views

Les Mutuelles congolaises d’épargne et de crédit (Mucodec) ont réalisé un bilan de six milliards FCFA en 2021, grâce à l’épargne et aux crédits accordés à leurs 377.000 sociétaires, en dépit de la double crise sanitaire et économique. Ce résultat n’a jamais été atteint, en 38 ans d’existence de cette microfinance au Congo.

« Quand le vent de la crise économique a commencé à souffler, au niveau des Mucodec, nous avons pris un palier de mesures en interne pour rendre l’entreprise plus résiliente. C’est ce qui nous a permis de faire face à la crise sociale qui a secoué la fédération des Mucodec, il y a quelques années. Le message essentiel est de dire aux chefs d’entreprise qu’il est possible de transformer les difficultés en opportunités », a déclaré le 11 avril à Brazzaville, le directeur général de la fédération des Mucodec, Dieudonné Ndinga Moukala.

Une conférence sur la performance de la microfinance prévue le 14 avril

Se félicitant du parcours pouvant inspirer d’autres entreprises en République du Congo, Dieudonné Ndinga Moukala, a annoncé la tenue d’une conférence sur la performance de son institution le 14 avril prochain. Pour lui, l’une des expériences de gestion d’entreprise est la capacité de sa société à s’adapter à l’environnement et aux diverses formes de risque, comme celles de la pandémie du coronavirus et de la crise économique.

Selon les données officielles, cette entreprise de microfinance détient 92% des parts de marché au niveau national. Dans le fonctionnement cette entreprise, chaque caisse Mucodec est une microfinance fonctionnant sous forme d’association coopérative.

Les Mucodec fonctionnent sans capitaux étrangers, ni apport financier des banques locales. Toutes les caisses sont constituées en réseaux autour d’un organe faitier, la fédération qui impulse la même stratégie managériale et commerciale.

Le projet de création des Mucodec a été initié en 1981 sous le nom de Coopératives d’Epargne et de Crédit (Coopec). Un nom qui changera en 1989 à cause d’une confusion avec une autre microfinance ‘’Copec’’. Ce changement a amené les responsables des Coopec à modifier ladite dénomination en  ‘’Mutuelles congolaises d’épargne et de crédit (Mucodec)’’.

La première Caisse locale du réseau Mucodec (CLM) a été créée en juin 1984 à Madingou-Gare, dans le département de la Bouenza. La seconde (actuellement fermée) a été ouverte dans le village de Kimpalanga, situé à mi-parcours entre Nkayi et Madingou sur la route nationale N°1. Dans le Pool, la Caisse locale Mucodec a été lancée le 20 février 1985 à Mindouli, puis dans la foulée, celle de Kinkala.

Lors de la crise politico-militaire de 1997, les Mucodec  ont résisté malgré les dommages que les caisses de Brazzaville et de l’intérieur du pays avaient subis, soit 5,5 milliards de perte enregistrée et absorbée en 3 ans sans appui extérieur. Aucun sociétaire n’a perdu son épargne. En 2005, le réseau obtient l’agrément COBAC (Commission Bancaire d’Afrique Centrale) comme établissement de microfinance de première catégorie.

Par GD

Leave a Response