Business plus

ED Biens et Services, une coopérative transformant les fruits et légumes en aliments nutritifs

255views

Créée formellement en septembre 2021, ED Biens et Services est une coopérative basée en République du Congo. Cette entreprise est spécialisée dans la transformation des produits locaux, notamment les fruits, les légumes et les tubercules en aliments beaucoup plus nutritifs destinés à toutes les couches sociales.

Coopérative innovante, elle propose plusieurs produits. À base de tubercules de manioc, elle fabrique le jus de manioc (nature et aromatisé à la banane, aux gingembres, en cocktail avec du bissap). Dans le cadre de la pâtisserie, cette coopérative fait les croquettes, les crêpes, les gaufres, les gâteaux…). A cela s’ajoute les recettes comme le manioc d’accompagnement de plat (manioc nature), le manioc sandwichs (manioc enrichi à la pâte d’arachide et poulet).

Concernant la transformation de jus de fruits et légumes, la coopération produit le jus de safou, le jus d’aubergines, le jus de gingembre (sucré et non sucré « Kondzo »), le jus de bissap (sucré et non sucré) et le jus de baobab, de ‘’tondolo’’, de ‘’malombo’’, de ‘’tsuitéké’’.

Des objectifs ambitieux pour lutter contre la malnutrition au Congo

Dans une interview accordée au magazine économique ‘’Tribune Eco’’, la responsable de cette coopérative, Nedjea Digne N’Goma-Mona, a indiqué que son entreprise entend étendre davantage sa production afin de gagner le marché national et international. A long terme, la coopérative envisage mettre à la portée de tous les citoyens les produits dont le rapport qualité prix est d’une ‘’grande exigence’’, en vue d’apporter sa contribution dans la lutte contre la malnutrition.

Les difficultés, une entrave pour le développement de la coopérative

Par ailleurs, la responsable de cette coopérative a déploré les difficultés qui freinent le développement de sa structure. Il s’agit des contraintes liées à l’obtention des matières premières de bonnes qualités et dans les délais requis, à la hausse des prix des équipements agro-alimentaires et aux difficultés d’acquisition des emballages.

A cela s’ajoute la difficulté de changer l’habitude alimentaire radical des Congolais pour les inciter à consommer les produits ‘’Ednah’’ dont la plupart sont des dérivés des tubercules de manioc en produits.

Leave a Response