Communiqués

Un individu interpellé pour trafic d’ivoire à Owando

185views

La vente illicite des trophées d’espèces intégralement protégées est interdite. Cependant, de vils individus à la quête du gain facile ne manquent de stratégies pour s’adonner à ce commerce prohibé par la loi. En effet, un présumé trafiquant a été pris en flagrant délit de détention, de circulation et de tentative de commercialisation d’une pointe d’ivoire dans la ville d’Owando dans la cuvette le Samedi 16 Septembre 2023.

Cette interpellation est le fruit de la collaboration des agents de la Direction Départementale de l’Economie Forestière, des éléments de la Section de Recherche judiciaire de Région de Gendarmerie d’Owando de la Cuvette avec l’appui technique du PALF (Projet d’Appui à l’Application de la Loi sur la Faune Sauvage). On ne le dira jamais assez, nul n’a le droit de détenir, de transporter et de commercialiser les trophées d’éléphant qui est une espèce menacée d’extinction.

En République du Congo, l’éléphant fait partie des espèces animales intégralement protégées conformément à loi congolaise sur la faune et les aires protégées qui stipule dans son article 27 que : « l’importation, l’exportation, la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées, ainsi que de leurs trophées sont strictement interdits ; sauf dérogation spéciale de l’administration des eaux et forêts, pour les besoins de la recherche scientifique ».

Cet individu interpellé, appartiendrait à un réseau de trafiquants bien organisé dans lequel chaque membre jouerait un rôle. Il aurait ramené cette pointe d’ivoire de Mbomo, district du Département de la Cuvette-Ouest et l’a gardé en toute discrétion à Owando depuis plusieurs mois pour chercher des clients en vue de le vendre.

L’enquête est en cours afin de rattraper d’autres personnes impliquées et complices. Il répondra de ses actes devant la justice congolaise.
Ce présumé délinquant faunique risque des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement ferme ainsi qu’une amende allant jusqu’à 5 millions de FCFA conformément à la loi.

En rappel, le 02 septembre dernier à Pointe Noire, deux présumés trafiquants fauniques ont été pris en flagrant délit de détention, circulation et tentative de commercialisation d’une peau de panthère, espèce animale intégralement protégée par la loi au Congo. Le procès portant sur cette affaire est en cours au Tribunal de Grande Instance de cette ville.

Leave a Response