Economie

Perspectives économiques en Afrique 2024 : la transformation de l’économie africaine à l’honneur

917views

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) va lancer, le 30 mai prochain, l’édition 2024 de son rapport phare intitulé « Perspectives économiques en Afrique (Pea) ». Cette année, le rapport dressera le bilan des progrès accomplis par l’Afrique dans la transformation de son économie et le maintien de son développement au cours des dernières décennies.

Ce nouveau rapport, qui sera lancé lors des assemblées annuelles de la BAD à Nairobi, au Kenya, est placé sous le thème  « Impulser la transformation de l’Afrique : la réforme de l’architecture financière mondiale ». Ce rapport fournit chaque année, des données et des analyses vitales et actualisées, cruciales pour les décideurs africains, leur permettant de prendre des décisions éclairées, précise un communiqué de la Banque.

D’après la Banque, l’évaluation de ce rapport examinera les principaux facteurs,  les contraintes,  les lacunes et  les options politiques. Les prochaines perspectives économiques régionales et les rapports par pays dont la publication est prévue courant cette année fourniront des analyses approfondies supplémentaires pour informer l’élaboration des politiques au niveau régional et national.

« Il est important d’accélérer la transformation de l’Afrique pour que le continent rattrape les autres régions du monde et se remette sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable (Odd) des Nations unies, de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et des priorités de développement « High 5 » de la Bad. Cette transformation est vitale pour que le continent puisse prospérer dans les chaînes de valeur mondiales », indique le document.

De ce fait, le communiqué souligne que les chocs mondiaux récurrents qui se chevauchent, ainsi que les déficits de financement qui se creusent rapidement, soulignent le besoin urgent pour les pays africains de recentrer leur attention sur la transformation structurelle afin de bâtir des économies plus résilientes.

Cet impératif intervient dans un contexte où le système financier mondial se caractérise par une diminution des ressources concessionnelles pour le développement et une augmentation des ressources non concessionnelles en raison de la hausse des taux d’intérêt, précise le document.

Ce rapport sera lancé en présence des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales d’Afrique ainsi que des partenaires au développement internationaux. La cérémonie de lancement des « Perspectives économiques en Afrique » se déroulera en deux temps,  à savoir la présentation des points saillants du rapport, suivie d’une discussion sur ses conclusions.

Par la rédaction

Leave a Response