Environnement

La France disposée à créer une école de formation sur les métiers forestiers au Congo

561views

En visite officielle de quelques heures à Brazzaville, le président de la république française, Emmanuel Macron, a indiqué que la France est prête à mettre en place une école de formation à vocation régionale sur les métiers des forêts en République du Congo.

« Notre souhait est que le Congo puisse s’engager dans une stratégie de partenariat pour la conservation positive. Ce qui nous permettrait d’ici la fin de l’année de mobiliser des financements internationaux », a déclaré le président français à l’issue de l’entretien avec son homologue congolais Denis Sassou-N’Guesso.

Sur le partenariat agricole, le chef de l’Etat français a fait entendre que le souhait de son pays c’est de bâtir un accord conjoint avec le Congo entre secteur privé sur le plan de la formation. « Je souhaite que nous puissions bâtir entre nos écosystèmes, une stratégie qui permettra d’accompagner les efforts de diversification économique du pays », a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron mise sur la mobilisation de son pays

Evoquant la situation économique et financière qui s’améliore, le président français a invité les deux pays à concentrer leurs ressources sur des mécanismes d’accompagnement des Petites et moyennes entreprises et des très petites entreprises (PMETPE). D’où la nécessité d’une mobilisation française à travers l’Agence française de développement (AFD), la Banque publique d’investissement et Business France pour mieux accompagner des projets entrepreneuriaux.

Après avoir fait l’évocation historique de quelques bâtiments ayant joué un rôle majeur dans la coopération bilatérale, Denis Sassou-N’Guesso a, quant à lui, invité le président français à prendre part au sommet des trois Bassins (l’Amazonie, le Bassin Bornéo-Mékong et le Bassin du Congo), qui sera organisé à Brazzaville.

Ce sommet permettra à la république du Congo de lancer l’idée de la décennie mondiale de l’afforestation. « Nous avons déjà le soutien du secrétaire général des Nations unies et celui du président Macron. Je crois qu’ensemble, nous allons organiser cette rencontre, car elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le changement climatique », a souligné le président congolais.

Au cours de cet entretien qui a duré plus d’une heure, les deux personnalités ont passé en revue plusieurs sujets, dont la situation de la crise libyenne aboutissant maintenant à un processus électoral et l’organisation d’une série de restauration de bâtiments et objets mémoriels compte tenu du rôle que Brazzaville a joué pour la France Libre.

Rappelons que le président français a effectué cette visite diplomatique dans le cadre de sa tournée dans les pays de l’Afrique centrale, dont le Gabon, l’Angola et la République démocratique du Congo (RDC).

A la veille de son déplacement, Emmanuel Macron a prononcé le 27 février dernier à l’Elysée un discours dans lequel il a exposé les objectifs de son déplacement et, plus largement, ses priorités et sa méthode pour approfondir le partenariat entre la France, l’Europe et le continent africain.

Par GD

Leave a Response