Madam Edith Kizito and two of her children farm her crops. Kulika trained Edith in 2005 and since then her production and quality of crops has increased dramatically. She is the chairperson of the Ziunula group, one of seven groups trained by Kulika in the Nakasongolo district of Uganda.
Inter

Kenya : Trois milliards $ pour financer les projets dans les domaines de l’agriculture et des PME

148views

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) va accorder au Kenya des prêts d’un montant total de 3 milliards $, pour financer plusieurs projets dans les domaines de l’agriculture, de l’adaptation au changement climatique, des infrastructures et du développement des Micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

« Cet accord nous permettra d’étendre notre engagement avec Afreximbank à plusieurs domaines d’investissement tels que les infrastructures, l’agriculture, l’irrigation, le logement, les industries créatives et l’écosystème des MPME », a déclaré le président kenyan, William Ruto, dans un communiqué de cette institution financière panafricaine publié le 21 novembre.

Le président d’Afreximbank, Benedict Okey Oramah, quant à lui, a déclaré que « nous avons convenu avec M. Ruto de réinitialiser les relations entre Afreximbank et le Kenya. La vision et le sens de l’urgence du président Ruto étaient contagieux et nous ne pouvions que lui apporter le soutien qu’il mérite ».

Ces financements font l’objet d’un accord entre le président kenyan et l’institution financière. Une partie importante desdits financements servira à financer la mise en place d’un mécanisme d’adaptation au changement climatique.

Dans ce cadre, l’institution financière débloquera un financement de 800 millions $ pour la construction de 100 barrages destinés à doubler la superficie des terres irriguées au Kenya, tout en accordant une attention particulière aux régions qui connaissent des pénuries d’eau en raison des impacts du changement climatique.

Rappelons qu’Afreximbank est l’institution multilatérale dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain.

Par GD avec Agence Ecofin

Leave a Response