Communiqués

Comparution de deux présumés trafiquants d’une peau de panthère à Sibiti

203views

La première audience sur l’affaire de deux individus interpellés, le 18 janvier dernier à Sibiti, dans le Département de la Lekoumou, aura lieu ce 23 février au Tribunal de Grande Instance de cette localité. Ces derniers avaient été pris avec une peau de panthère, espèces animales intégralement protégées par la loi au Congo.

L’interpellation de ces présumés délinquants fauniques avait été réalisée conjointement par les agents de la Direction Départementale de l’Economie Forestière de la Lékoumou et les éléments de la Section de Recherche Judiciaire de la Région de Gendarmerie de Sibiti avec l’appui technique du PALF (Projet d’Appui à l’Application de la Loi sur la Faune Sauvage).

Les faits qui leur sont reprochés sont la détention, circulation et tentative de commercialisation d’une peau de panthère, trophées d’une espèce animale intégralement protégée. Ces derniers, répondront de leurs actes devant la justice congolaise. Ils risquent des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement ferme ainsi qu’une amende allant jusqu’à 5 millions de FCFA conformément à la loi. Les présumés trafiquants avaient été déférés, le 24 janvier dernier au Tribunal de Grande Instance de Sibiti. Ils sont derrière les barreaux en attente du procès qui va s’ouvrir ce 23 février à leur encontre.

Le commerce illégal des produits de faune conduit à l’extinction des espèces animales sauvages. Le Congo qui s’est engagé à protéger ses espèces animales en voie de disparition reste vigilant et traque tous ceux qui entravent la loi en matière de protection de la faune sauvage. Un excellent travail est régulièrement accompli par les autorités avec des effets positifs dans ce domaine de lutte contre la criminalité faunique.

En rappel, le 30 janvier dernier à Dolisie, dans le Département du Niari, trois présumés délinquants fauniques avaient été interpellés avec deux pointes d’ivoire. Ces individus ont été présentés au procureur de la République, près le Tribunal de Grande Instance de Dolisie, le 05 février dernier. Ils ont été placés à la maison d’arrêt de cette ville en attendant l’ouverture d’un procès à leur encontre afin qu’ils répondent de leurs actes.

En République du Congo, l’éléphant et la panthère sont parmi les espèces animales intégralement protégées, conformément à la loi 37-2008 du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées. L’article 27 de cette loi stipule : « l’importation ; l’exportation ; la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées ; ainsi que de leurs trophées sont strictement interdits ; sauf dérogation spéciale de l’administration des eaux et forêts ; pour les besoins de la recherche scientifique ».

Leave a Response