Communiqués

Un trafiquant d’ivoires condamné à 4 ans d’emprisonnement fermes à Sibiti

177views

Au regard  des dispositions  de la loi 37- 2008 du 28 Novembre 2008 sur la faune et les aires protégées en son article 27, l’importation, l’exportation, la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées, ainsi que de leurs trophées sont strictement interdits, sauf dérogation spéciale de l’administration des eaux et forêts pour les besoins de recherche scientifique» Les contrevenants de cette loi risquent des peines qui peuvent aller jusqu’à 5 ans  de prison ferme avec de fortes amendes.

En l’espèce, le tribunal de Grande Instance de Sibiti a tranché le 12 Janvier 2024, l’affaire d’un délinquant faunique appréhendé le 25 Janvier 2023 à Sibiti en possession  de deux pointes d’ivoire sectionnées en six morceaux. Il a été poursuivi pour tentative de commercialisation et de circulation de trophées d’espèces intégralement protégées et a été condamné à 48 mois d’emprisonnement fermes avec une amende  de 300.000Fcfa et 2.000.000 Fcfa de dommages intérêts.

Cette décision dissuasive contribue à la lutte contre la criminalité faunique pour lequel le gouvernement ne cesse de se battre et encourage tous les acteurs impliqués dans la protection et la conservation de ces espèces en voie d’extinction et qui jouent un rôle important dans la biodiversité.

Cette décision prouve aussi que la justice tient rigueur à la tolérance « zéro » pour toute personne qui s’adonne à cette activité destructrice de la faune.

PALF ne cesse de renouveler son appui technique au gouvernement pour redonner espoir à la survie des espèces menacées d’extinction.

Leave a Response