Entrepreneuriat

[Tribune] : L’entrepreneuriat est l’une des solutions idoines pour les jeunes (Florian Koulimaya)

335views

Dans une analyse sur ‘’L’entrepreneuriat en milieu jeune au Congo’’, Florian Koulimaya, en sa qualité de président de l’association ‘’Les jeunes cadres’’, estime que l’entrepreneuriat est l’une des solutions idoines chez les jeunes au regard des opportunités qu’il présente.

L’épineux problème inhérent à la participation de la jeunesse congolaise au développement national en sus de l’inadéquation entre la demande et l’offre d’emploi demeure l’un des défis majeurs pour la République du Congo, où la population est composée à 60% par les jeunes.

Force est de constater la détérioration de la situation des jeunes depuis 2015, selon les résultats de l’enquête sur la transition vers la vie active ‘’ETVA 2015-2022’’, qui stipulent que la part des jeunes de 15 à 29 ans n’ayant ni emploi, ni éducation ou formation a plus que doublé passant de 16% en 2015 à 37 % en 2022.

Ces indications alarmantes nous interpellent et l’une des solutions idoines au regard des opportunités est l’entrepreneuriat.

Force est de constater, une ruée des jeunes vers l’entrepreneuriat. Cependant, plusieurs obstacles les empêchent de se développer, nonobstant les mécanismes et mesures incitatives initiés par le gouvernement et pour certains non appliqués par les agents. Outre cela, l’absence de banques d’investissement au Congo ne favorise pas le développement de ce secteur.

Afin que nous puissions ériger nos jeunes en acteurs principaux de l’éclosion de notre économie, il est nécessaire d’opter pour une politique bien taillée, en mettant en place un mécanisme d’appui et de garanti.

Le paradigme entrepreneurial juvénile souffre également de l’absence d’un marché encadré et constant. Ce qui pousse certains à diversifier leurs activités pour ne pas se retrouver en faillite.

Je pense que les réflexions en ce sens devraient être également menées afin de favoriser une chaîne permanente pour inciter non seulement les entrepreneurs à plus de productivité, mais également à songer à tendre vers l’industrialisation afin de mieux profiter de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) qui est une grande opportunité.

Leave a Response