Arlette Soudan-Nonault, ministre de l’Environnement.
Environnement

Le Congo veut réduire les pressions sur les communautés des tourbières du Lac Télé

622views

Le gouvernement congolais entend accélérer la mise en œuvre du projet conservation intégré à base communautaire des écosystèmes des tourbières et promotion de l’eco-tourisme dans le paysage du Lac Télé. Ce projet devra permettre de réduire les actions ou pressions sur les communautés des tourbières autour du paysage de ce Lac.

La ministre de l’Environnement, du développement durable et du Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault, a évoqué les défis liés à la mise en œuvre de ce projet, au cours de sa séance de travail le 13 mai à Brazzaville, avec le conseiller technique principal dudit projet, Daouda Oumarou.

A cette occasion, la ministre de l’Environnement a recommandé à la coordination du projet de mettre en place un rétroplanning des travaux annuels et d’accélérer les accords avec les différents organes d’exécution dudit projet.

Ce projet vise à développer une approche intégrée pour la gestion des tourbières du paysage du Lac Télé par le biais d’un modèle de gouvernance local et pertinent. Cette approche exige une réelle implication du secteur privé dans les efforts de conservation.

A propos du Lac Télé

Le Lac Télé est un lac du Bassin du fleuve Congo, situé dans le nord-est de la République du Congo. Il s’étend sur 6 km de longueur, 5 km de largeur et une superficie de 23 km2. Les eaux du lac, essentiellement pluviales, s’évacuent à l’ouest par la rivière Baie, affluent de la Likouala-aux-Herbes qui s’écoule dans le fleuve Congo. Le Lac est réputé pour la présence du Mokele-Mbembe (un animal légendaire) dans ses eaux.

Par la rédaction

Leave a Response