Séance de travail entre les deux parties.
Entrepreneuriat

Le Clep examine le document du projet de la croissance par les PME

733views

Dans le but d’éradiquer la pauvreté dans la vision des Objectifs de développement durable (ODD), le Comité local d’examen du projet (Clep) a examiné le document du Projet de promotion de la croissance par les Petites et moyennes entreprises et l’artisanat (Ppcpme-A). Ce projet, d’un coût estimatif de 952 millions 501 mille FCFA est financé par plusieurs partenaires.

Concernant ce budget estimatif, 50 millions de FCFA seront apportés par le PNUD, 175 millions de FCFA par le gouvernement et plus de 727 millions de FCFA sont à rechercher auprès des autres partenaires. Examiné le 6 juin à Brazzaville, ce document vise à apporter un appui d’urgence multiforme aux Très petites entreprises (TPE) et aux artisans affectés par les crises ces dernières années, en vue de soutenir leur résilience.

Au cours d’une réunion, le comité a également passé en revue les conditions de la mise en œuvre efficace, les modalités de financement et l’approche de mobilisation des ressources de ce projet.

Dans son mot de circonstance, le chargé de programme gouvernance du Pnud/Congo, Joseph Ikoubou, a souligné qu’une nouvelle politique sera élaborée, validée et transmise au Parlement pour son adoption selon les exigences du PNUD. « Avant l’élaboration de cette politique, il sera d’abord question d’évaluer celle du ministère des Pme et d’identifier les axes prioritaires », a précisé le chargé de programme.

Pour le directeur de cabinet de la ministre en charge des PME, Bienvenu Lucien Kende, cette activité est importante pour ce ministère, parce qu’elle a permis non seulement aux parties prenantes d’avoir la même compréhension du projet, mais également de s’approprier de ce projet.

Notons que ce document a été signé en mai dernier par le ministère en charge des PME et le PNUD. Quant à lui, le Clep a pour but de mettre en œuvre le projet en vue de mobiliser les fonds susceptibles de saisir les acteurs de l’artisanat et les partenaires financiers.

Par Kesnov Medurin

Leave a Response