Louise Pierrette Mvono, représentante de la Banque mondiale au Congo.
Economie

L’autonomisation des femmes est essentielle pour atteindre les objectifs de développement

907views

L’autonomisation des femmes est un enjeu crucial qui a un impact significatif et positif sur la société dans son ensemble. Elle est essentielle pour libérer tout le potentiel de la société et pour atteindre les objectifs de développement que sont la lutte contre la pauvreté et l’adaptation au changement climatique, estime la représentante résidente de la Banque mondiale en République du Congo, Louise Pierrette Mvono.

S’exprimant au cours d’une interview réalisée dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, Louise Pierrette Mvono a affirmé que d’après plusieurs études, l’intégration des femmes dans le marché du travail accroît la productivité et favorise la croissance économique des États.

En ce qui concerne le thème de cette célébration qu’est « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme », la représentante résidente de la Banque mondiale a souligné que l’apport de son institution bancaire dans l’accompagnement des États pour l’autonomisation des femmes et pour accélérer le rythme s’appuie sur l’engagement de la Banque à intégrer une perspective du genre à travers une approche méthodique garantissant les questions relatives aux femmes et aux hommes.

Cette démarche vise à assurer une distribution équitable des avantages entre les sexes et à promouvoir activement l’égalité des genres ainsi que l’autonomisation des femmes dans les pays.

Pour accélérer l’autonomisation des femmes, la Banque mondiale s’appuie sur l’utilisation des données genrées pour informer ses opérations et s’attache à préserver les droits des femmes dans des domaines essentiels tels que la santé, l’éducation, l’accès au service financier et à la propriété foncière.

Le 8 mars, symbole de lutte pour les droits des femmes

Pour la représentante de la Banque mondiale, cette Journée un symbole de lutte pour les droits des femmes, la célébration de leurs réalisations et la sensibilisation aux défis auxquels elles font face. Elle vise à promouvoir l’égalité des genres et à combattre les inégalités. Il est donc essentiel de reconnaître le potentiel inexploité qui représente la moitié de la population mondiale et de travailler ensemble pour construire un avenir prospère pour tous.

Rappelons qu’en République du Congo, la Journée internationale des droits des femmes a été célébrée à Kinkala, dans le département du Pool.

Par GMB

Leave a Response