Séance de travail entre les deux parties.
Economie

Congo : Environ 250 milliards de Fcfa pour appuyer les secteurs clés du PND

582views

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) soutient la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2022-2026 de la République du Congo, dans quatre domaines clés avec un portefeuille de près de 420 millions de dollars, soit environ 250 milliards de Fcfa.

L’annonce a été faite le 6 mai à Brazzaville, par la vice-présidente de cette institution bancaire, Marie-Laure Akin-Olugbade, à l’issue de l’audience que lui a accordée le ministre du Plan de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas.

« Pour le moment, nous accompagnons et nous intervenons dans les transports, l’agriculture, la gouvernance et la formation professionnelle, donc le secteur social. Je souhaite féliciter le gouvernement pour l’élaboration et la clarté de ce plan », a déclaré la vice-présidente du Groupe de la BAD.

Des infrastructures de transports déjà en cours d’achèvement

En ce qui concerne le domaine des infrastructures de transports, on peut noter que la BAD a financé des corridors majeurs comme la route Ketajoum reliant le Congo au Cameroun en voie d’achèvement totale et d’autres corridors entre le Congo et le Gabon et entre le Congo et la République centrafricaine.

De même, le Groupe de la BAD contribue aussi dans la formation professionnelle des jeunes pour stimuler l’emploi et l’inclusion sociale. La Banque accompagne également la République du Congo dans le domaine de la gouvernance, afin d’améliorer la mobilisation des ressources internes, de créer un environnement propice à l’investissement privé et à la gestion durable des ressources naturelles.

L’agriculture reste également un secteur clé pour la Banque

Outre le domaine de la gouvernance, la BAD appuie également le Congo dans le secteur agricole en soutenant le développement de chaînes de valeur et la promotion de l’agro-industrie pour renforcer la sécurité et la souveraineté alimentaire du pays. Des projets sont en cours de réflexion dans le domaine de l’énergie et dans tout ce qui concerne le capital naturel du Congo, l’économie climatique.

Notons que la vice-présidente de la BAD effectue une mission de travail en République du Congo dans le but de renforcer la coopération entre les deux parties. Cette mission vise également à examiner les modalités de financements innovants afin d’assurer le suivi des opérations du portefeuille pour accélérer leur mise en œuvre et améliorer leur performance.

Pour rappel, le PND 2022-2026 de la République du Congo comprend six piliers, à savoir le développement de l’agriculture au sens large ; de l’industrie ; des Zones économiques spéciale (ZES) ; du tourisme ; de l’économie numérique et de la promotion immobilière.

Par la rédaction

Leave a Response