Inter

Vers la mise en place d’un système d’identification bancaire unique en Afrique

405views

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD) a approuvé un financement de 8 millions de dollars pour la mise en place d’un système d’identification bancaire unique numériquement interopérable et d’un cadre harmonisé d’identification des clients pour la Gambie, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.

Selon un communiqué publié récemment par la Banque africaine de développement (BAD), la mise en place de ce système devrait améliorer l’efficacité du secteur financier dans les pays participants, conduisant à un accès accru au financement et à de nouveaux efforts d’intégration régionale. Le nouveau système d’identification bancaire reliera également les clients à tous leurs comptes bancaires auprès de différents prestataires de services financiers.

« Le projet d’identification bancaire unique (UBI) et d’interopérabilité numérique est né du succès du Numéro de vérification bancaire (BVN) mis en œuvre par la Banque centrale du Nigeria », a fait savoir le directeur général de l’Institut monétaire ouest-africain (IMAO), le Dr Olorunsola E. Olowofeso.

Le BVN est un identifiant unique à 11 chiffres qui relie chaque client du secteur bancaire nigérian à tous ses comptes bancaires.  Sa mise en œuvre a entraîné une réduction drastique de la fraude bancaire électronique, des prêts non performants et l’élimination des fonctionnaires fictifs de la masse salariale de la fonction publique au Nigeria, a signifié le Dr Olorunsola E. Olowofeso.

Ce projet qui débutera en juillet 2023, réunira plus de 53 prestataires de services financiers dans les pays participants. Il permettra aussi d’améliorer leur capacité à vérifier en temps réels et de manière continue l’identité de leurs clients (Know-Your-Customer ou KYC) et à lutter contre la fraude.

Du côté des clients, la conformité des prestataires de services financiers aux exigences en matière de KYC renforcera la confiance, et encouragera l’accès et l’utilisation des solutions financières.

Ce projet sera lancé sous la direction de l’IMAO, en collaboration avec les banques centrales des pays participants et avec la participation active des prestataires de services financiers bancaires et non bancaires.

Créé en 1972, le FAD est le guichet de prêt à taux concessionnels du groupe de la BAD. Il contribue à la promotion du développement économique et social dans 38 pays africains les moins développés en fournissant des financements concessionnels pour des projets et des programmes, ainsi qu’une assistance technique pour des études et des activités de renforcement des capacités.

Par GD

Leave a Response